"Miel" de pissenlit, pain aux fleurs de pissenlit

par Anne  -  17 Avril 2015, 09:47  -  #Découverte

"Miel" de pissenlit, pain aux fleurs de pissenlit

Il y a quelques années, à notre arrivée dans notre maison, je m'étais procuré l'excellent "Orties et pissenlits" d'Anne Brunner et Linda Louis, aux éditions La Plage. Voici ce qui en était sorti à l'époque: http://unecuisinedansmonlabo.overblog.com/j-ai-descendu-dans-mon-jardin.

Le temps est passé, et je crois que notre jardin restera définitivement une jungle toute folle (d'ailleurs, une mini-panthère noire arpente de longs en larges les hautes herbes et fait des dégâts parmi les musaraignes et les oiseaux:-( ) Des pissenlits, il y en a de plus en plus, des orties aussi, pour mon plus grand bonheur (c'est bon de chez bon, les orties).

J'ai donc ressorti ce livre hier pour chercher une recette de confiture de pissenlit (ou "crammaillotte"), mais surprise, il n'y en a pas. Je me suis donc inspirée de la recette de sirop pour obtenir un "miellat" succulent. Les notes des agrumes indispensables à la bonne prise s'effacent derrière une saveur prononcée de pollen; c'est amer, mais pas trop, c'est sucré mais pas trop, c'est acide mais pas trop. Ça coule sur les tartines du matin, c'est le sucrage idéal dans les yaourts, c'est juste bon.

J'ai aussi goûté le résidu obtenu après cuisson, et c'était (très) bon aussi. Je me suis lancée dans la confection d'un pain brioché avec cet "okara". Une bonne pioche encore dont je vous donne la recette.

"Miel" de pissenlit, pain aux fleurs de pissenlit

Miel ou gelée de pissenlit

200 g de fleurs de pissenlit (cela représente environ un volume de 3 litres)

1 orange bio

1 citron bio

400 g de sucre environ

de l'eau

Facultatif: 1/2 à 1 cuillère à café d'agar-agar

Ramassez les fleurs de pissenlit un jour de soleil (il faut qu'elles soient bien sèches).

Suivant l'endroit où vous avez ramassé les fleurs, et votre degré d'inquiétude, vous pouvez les rincer; toutefois, c'est le pollen que l'on veut récupérer et tout lavage, frottement contribue à le faire partir. Pour ma part, j'ai utiliser les fleurs telle quelle.

Retirez la partie verte: il faut rassembler les pétales entre les doigts et de l'autre mains tirer sur la base de la fleur: c'est une partie très amères dont le goût ressemble à de l'artichaut (pas vraiment ce dont j'ai envie au petit dèj'). Souvenez-vous: le jeu en vaut la chandelle!

Coupez les agrumes en morceaux (avec peau et pépins) et les déposer dans un récipient avec les pétales. Couvrir d'eau à hauteur (environ 60 à 75 mL d'eau) et laisser macérer une nuit

- Les pétales ont tendance à surnager: j'avais donc déposer une petite assiette de diamètre inférieur à celui du saladier pour que fleurs et fruits soient bien recouverts d'eau-

Le lendemain, filtrer l'ensemble en pressant bine le résidu pour extraire le jus des agrumes et récupérer le maximum de liquide.

Mesurez le volume (ou la masse) de liquide obtenu(e). Ajouter 400g de sucre pour 500 mL de liquide (440g pour 600mL, 480 pou 700mL etc...).

Si vous souhaitez obtenir une gelée, ajoutez l'agar-agar.

Portez à ébullition et maintenir pendant 20 à 30 minutes.

Versez dans des pots: la présence de l'agar-agar évite toute vérification genre "au petit boulé" et si vous n'en avez pas mis ou peu, vous obtiendrez quelque chose de très liquide...mais au final c'est très bien comme ça.

"Miel" de pissenlit, pain aux fleurs de pissenlit

Pain à l"okara" de pissenlit

Le résidu obtenu en filtrant le liquide pour la gelée de pissenlit (moi, j'en avait 310 g)

du lait (ou du lait végétal) (pour moi 150 mL)

400 à 500 g de farine (dont 100 g de farine complète pour moi)

10 g de levure fraîche de boulanger

2 cuillères à soupe de sucre

2 cuillères à soupe d'huile

7 g de sel

Retirer du résidu tous les pépins puis mixer l'ensemble avec un peu de lait.

Déposer dans un saladier puis compléter avec le lait (le volume est fonction de l'humidité du résidu, le mien était vraiment bien "pressé").

Ajouter le levure émiettée, le sucre, l'huile, la farine puis le sel. Pétrir à la main ou en MAP. Si besoin, ajouter de la farine: il faut obtenir une consistance de pâte à pain un peu collante.

Laisser lever 2 à 3 heures (pour moi, j'ai laisser une heure à température ambiante puis toute une nuit au frigo).

Bien fariner le plan de travail et diviser la pâte en 6 part égales (pour moi, 155g chacune). Façonner chaque part en boule et les placer dans deux moules à cake (ou un moule à pain de mie réglable) recouvert de papier sulfurisé.

Attendre une ou deux heures puis faire cuire à 200°C pendant 35 à 40 minutes.

"Miel" de pissenlit, pain aux fleurs de pissenlit

sissou06 26/05/2015 01:18

Bonjour, j'ai 56 ans et toujours connu la confiture de "cramaille", c'est ma grand-mère qui la faisait et j'en ai repris la relève, je mets que du citron, quand aux fleurs l'astuce de l'époque était qu'une fois les fleurs cueillies on les étale sur une table au soleil pour que les insectes sortent, puis on fait la confiture.
(je retire le vert, et je mets sur des torchons).