J'ai raté la guimauve...(les galettes de semoule)

par Anne Dortel  -  16 Décembre 2012, 21:37  -  #dimanche soir

...mais je sais pourquoi: on ne substitue pas impunément l'agar-agar à la gélatine, surtout quand on prétend diviser les proportions par trois (faire frémir à feu doux un sirop relève de la gageure quand le volume de liquide est trop faible). Finalement, il a fallu persévérer et agir en famille pour remporter le challenge (voir "J'ai fabriqué des bonbons")

Heureusement, la page sur la semoule dans le "Régal" du mois de novembre (by Sonia Ezgulian) était là à point nommé pour sauver un week-end cuisine. Bon, c'est surtout la recette des "Sablés", telles des pâtisseries orientales, qui me faisait de l'oeil. Mais je devais absolument terminer le sachet de levure de boulanger ouvert le matin pour faire mon pain: j'ai du mal à comprendre pourquoi, mais la levure sèche que j'achète ne se garde pas, m'obligeant à une vigilance absolue dès que je l'utilise.

Mon choix s'est donc arrêté sur les petites galettes croustillantes. Comme d'habitude, je n'ai pas pu m'empêcher de modifier la recette: c'est pas ma faute si le reste de semoule fine dans le placard qu'il fallait finir était de la semoule de blé et non de maïs...

Pour accompagner ces galettes, des tranches de butternut rôties au four. On a parsemé l'ensemble du zaatar acheté au marché de noël équitable. Un délice de repas du dimanche soir...

J'ai raté la guimauve...(les galettes de semoule)

Petites galettes de semoule

100 g de semoule fine de blé

50 g de polenta fine + une cuillère à soupe

100 g de semoule de blé moyenne

5 g de sucre

5 g de sel

5 g de levure de boulanger

15 cL d'eau

Mélanger l'ensemble des ingrédients et malaxer pendant 5 minutes. Laisser reposer 1h00 puis façonner huit petites galettes. Saupoudrer les galettes de polenta.

Passer à la poêle des deux côtés.

Nuria 14/11/2015 00:45

la levure sèche que j'achète ne se garde pas, m'obligeant à une vigilance absolue dès que je l'utilise.

Il m'est arrivé de me dépanner en pareille circonstance en diluant ma levure non pas dans de l'eau comme l'exigeait le mode d'emploi, mais dans de l'eau additionnée - au pifomètre - de miel (ou de glucose) : il faut attendre que ça mousse bien et ça peut mettre des heures, mais ça finit par pousser et on ne jette pas ;-).

Anne 22/11/2015 08:21

Un immense merci pour ce truc.